Gabriel Amard quitte le PS

Publié le par Pour la République Sociale

Vendredi, je vous laissais surement sur votre faim, je prends le temps de revenir vers vous bien que submergé, de messages d'encouragement auxquels je compte donné suite dès que possible et de taches militantes utiles à notre démarche collective autour de Jean-Luc Mélenchon.

Depuis que j’ai commencé à militer au Parti Socialiste il y a 22 ans, j’ai toujours mis mon engagement politique au service d’un projet républicain basé sur la justice sociale parce que je considère que chacun de nous peut apporter sa part aux combats contre les inégalités, pour un monde meilleur. C’est dans ce sens que j’ai adhéré au Mouvement des Jeunes Socialistes et au Parti Socialiste, à la suite de 13 ans aux Eclaireurs et Eclaireuses de France à Savigny/Orge : le goût du combat collectif, en accord avec mes convictions personnelles. Ce sont ces convictions d’homme de gauche qui m’ont poussé à toujours défendre un militantisme nourri de la réalité sociale, pour participer à mon niveau à l’amélioration des conditions de l’existence.C’est ainsi que j’ai considéré mon mandat d’élu local, que ce soit en tant que maire (1995-2006), conseiller général (2001-2008), et même conseiller régional (1998-2001): un outil au service des citoyens, et non une fin en soi, comme trop de « belles personnes » le font au travers de leur statut de notable. C’est la volonté d’une juste répartition des richesses sur tous les fronts qui a guidé mon investissement quotidien, que ce soit au travers du redressement de la ville de Viry-Chatillon, mais également au travers d’autres combats comme mon engagement pour dire NON à la construction libérale de l’Europe, avec une majorité de français le 29 mai 2005. Des convictions au service d’un projet.

http://www.gabrielamard.fr/

Publié dans prs69

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article